En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’authentification et d’ajout de favoris. En savoir plus

Chargé d'études statistiques ou démographiques ou géographie quantitative


Détail de l'offre

Informations générales

Organisme de rattachement

Direction de l'administration pénitentiaire  

Référence

2020-332009  

Date de début de diffusion

15/01/2020

Date de parution

15/01/2020

Intitulé long de l'offre

Ministère de la Justice

Direction de l’administration pénitentiaire

Sous-direction de l’expertise - bureau de la donnée

Chargé d’études statistiques ou démographiques ou géographie quantitative

 

Employeur

Ministère de la Justice

Direction de l’administration pénitentiaire

Description du poste

Versant

Fonction publique d'Etat

Catégorie

A

Nature de l'emploi

Emploi ouvert aux fonctionnaires et/ou aux contractuels

Domaine fonctionnel

Études-audit-evaluation-controle interne et prospective - Chargée/Chargé d'études (FPT - A1B/07)

Intitulé du poste

Chargé d'études statistiques ou démographiques ou géographie quantitative

Descriptif de l'employeur

Présentation de la direction de l’administration pénitentiaire :

L’administration pénitentiaire, sous l'autorité du garde des sceaux, ministre de la justice, et avec le concours des autres services de l'Etat, des collectivités territoriales, des associations et d'autres personnes publiques ou privées, la direction de l'administration pénitentiaire assure le service public pénitentiaire ; à ce titre, elle participe à l'exécution des décisions pénales, elle contribue à l'insertion ou à la réinsertion des personnes qui lui sont confiées par l'autorité judiciaire, à la prévention de la récidive et à la sécurité publique dans le respect des intérêts de la société, des droits des victimes et des droits des personnes détenues.

Elle est l'une des cinq directions du ministère de la justice. Son budget annuel s'élève à 3,6 milliards d'euros, dont près de 1,3 milliards hors titre 2. Elle emploie 40 000 agents. Outre l'administration centrale, 186 établissements pénitentiaires et une centaine de services pénitentiaires d'insertion et de probation constituent les services déconcentrés, répartis en dix directions interrégionales ; elle compte en outre un service de l'emploi pénitentiaire (SEP-RIEP) et une école de formation (ENAP). Elle prend en charge plus de 250 000 personnes, dont environ 170 000 en milieu ouvert et près de 80 000 sous écrou.

Descriptif de l'employeur (suite)

Missions et organisation du bureau de la donnée

Pour assurer une bonne gouvernance des données, l'administration pénitentiaire a mis en place le bureau de la donnée. Ce bureau (EX3), rattaché à la Sous-direction de l’expertise (SDEX), a pour rôle :

•         de mener des études statistiques et démographiques à usage interne et/ou externe visant à construire et à évaluer les politiques publiques et à éclairer les décideurs de l’administration pénitentiaire;
•         d’apporter une expertise analytique et méthodologique sur la donnée (travaux exploratoires, pertinence d’un indicateur, …) et d’être force de préconisation sur les actions à mener pour la valoriser (plan de fiabilisation, évolution SI, …) ;
•         de mettre à disposition des acteurs métier de la pénitentiaire des solutions adaptées facilitant le pilotage stratégique ou opérationnel de l’activité, le contrôle de gestion et le contrôle des risques en assurant un accompagnement continu dans le déploiement de ces outils avec l’appui des directions interrégionales (DISP).

A cette fin, le bureau de la donnée collabore étroitement avec le bureau des systèmes d’information (maîtrise d’ouvrage des SI pénitentiaire) et avec le Service des Systèmes d’Information et de Communication (SSIC) dépendant du Secrétariat Général (maîtrise d’œuvre des SI du Ministère). Le Bureau de la donnée fait partie de la sous-direction Expertise, structure légère, sans charge de gestion, qui a vocation à devenir le « guichet unique

Description du poste

Les missions du chargé d’études, au sein de la section études & analyses, s’articulent autour de grands axes : un travail d’exploration des bases des données issues des applications de gestion des personnes placées sous main de justice de l’administration pénitentiaire, afin d’en évaluer la qualité ; et un travail d’exploitation et d’analyse de ces données à des fins d’études, d’évaluation des politiques publiques, et de réponses à des commandes institutionnelles (questions parlementaires, missions interministérielles, etc.).

 

Les missions du chargé(e) d’études s’articulent autour de grands axes :

·         un travail d’exploration des bases des données issues des applications de gestion des personnes placées sous main de justice de l’administration pénitentiaire, afin d’en évaluer la qualité ;

·         un travail d’exploitation et d’analyse de ces données à des fins d’études, d’évaluation des politiques publiques, et de réponses à des commandes institutionnelles (questions parlementaires, missions interministérielles, etc.).

 

Ces missions comportent plus concrètement les aspects suivants :

·         assurer, avec d’autres chargés d’études, l’interface avec les équipes de la section solutions et outils,

·         collaborer à l’élaboration et à l’exploitation des données statistiques des populations sous main de justice. (milieu ouvert et fermé),

·         participer à la réflexion prospective pour anticiper les orientations politiques,

·         réaliser des études concernant les aspects sociaux, démographiques, sanitaires ou familiaux des personnes placées sous main de justice,

·         participer à la réalisation des études d’impact accompagnant les projets de loi, puis des études et bilan de la mise en place de nouvelles dispositions législatives,

·         modélisation des phénomènes judiciaires, économiques et sociaux impactant la population pénitentiaire. Au sein du Bureau de la donnée, l’analyste Data a pour mission d’expertiser les données du SI et de conduire les actions nécessaires à leur valorisation.

 

Le poste est à pourvoir sur Paris. Des déplacements ponctuels en région sont à prévoir.

Un engagement de stabilité est demandé (3 ans minimum).

 

Descriptif du profil recherché

Profil recherché : formation Bac + 5 minimum, (statistiques, mathématiques appliquées aux sciences sociales et humaines, démographie)

 

Qualités et compétences souhaitées :

·         Aptitude à la réflexion et expérience personnelle en matière d’étude ;

·         Maîtrise indispensable d’au moins deux outils parmi les suivants : SAS, R, Python, SparQL ou du langage de programmation SQL (compétences testées lors du recrutement) ;

·         Appétence pour les nouvelles technologies  de type data science ;

·         Bonne connaissance d’Excel et d’Access, une maîtrise des outils VBA serait bienvenue ;

·         Qualités relationnelles et aptitude au travail en équipe ;

·         Aptitude à l’écoute et compréhension des différentes formes d’expression (administratives et scientifiques) ;

·         Capacité d’analyse et de synthèse;

·         Maîtrise rédactionnelle ;

·         Capacité de communication et d’expression orale ;

·         Sens de l’organisation (planification du travail, suivi simultané de plusieurs projets, conduite de réunions…)

 

Pays

Localisation du poste

France, Ile-de-France, Paris (75)

Lieu d'affectation (sans géolocalisation)

paris

Demandeur

Date de vacance de l'emploi

10/01/2020

Personne à qui adresser les candidatures (mail)

annie.kensey@justice.gouv.fr

Personne à contacter (mail)

florence.de-bruyn@justice.gouv.fr

Autre personne à contacter (mail)

dimitri.legrand@justice.gouv.fr

Pièces jointes

Document joint 1

2020 332009 CHARGE ETUDE.pdf (235 Ko) Télécharger la pièce jointe